Les associations financées grâce à vos achats

associations financées.png

Pourquoi et comment soutenir une association ? 

Le marché de l'objet publicitaire et du cadeau d'affaire représente chaque année plus de 1,5 milliards d'euros en France. On s'est donc dit que prendre un petit bout ce chiffre d'affaires pour le reverser à des associations afin de leur permettre de financer leurs activités pourrait donc être super ! 

Notre coeur de métier chez Dream Act étant de dénicher des initiatives sociales et solidaires à fort impact, nous avons décidé d'apporter notre expertise à la sélection d'associations qui agissent chaque jour sur le terrain pour améliorer la société et préserver l'environnement. 

Concrètement, lors de la validation de votre devis vous pourrez choisir la cause que vous souhaitez soutenir au travers d'une des associations de notre sélection. Nous reverserons alors 1% du chiffre d'affaires générés par votre achat directement à l'association. En échange, l'association s'engage à nous tenir au courant de ses avancées et nous serons très attentifs à l'utilisation de vos dons. 

Les associations sélectionnées

Caravane de Dune - La grande chaine de la Solidarité éducative.

 

C’est l’histoire d’une petite école du village de Toubab Dialaw au Sénégal. 
Là, des enseignants et des acteurs associatifs locaux se battent chaque jour pour une éducation des enfants ouverte sur le monde.

C’est l’histoire de Dune une collégienne de 12 ans, qui a déjà entrainé plus de 200 personnes dans son projet : celui de partager d’autres formes d’apprentissage avec les enfants de cette école.

Soutenir cette association, c'est permettre à une population défavorisée de scolariser leurs enfants dans un cadre sain qui intègre dans son enseignement l’agriculture biologique, l’autonomie alimentaire, l’énergie alternative et renouvelable ainsi que le développement individuel de chaque personne à travers l’art, la culture et l’éducation formelle.

http://caravanededune.org/

Djarama_1.png

.....

OCEAN’S ZERO : L’application Zéro Déchet de SURFRIDER Fondation

 

Réduire la pollution des océans passe aussi par une réduction des déchets. Dans un monde où les produits sont sur-emballés, où le jetable fait partie de la norme et où le consommer plus règne en maître, il n’est pas forcément évident de limiter sa production de déchets. 

Pour accompagner chacun dans cette action quotidienne, Surfrider lance l’application Ocean’s Zero avec 25 défis. En plus d’en apprendre davantage sur le zéro déchet, Ocean’s Zero permet de mesurer collectivement les effets positifs de chaque défi proposé.

Surfrider Foundation Europe à pour mission de protéger les océans, les mers, le littoral et les personnes qui en jouissent depuis plus de 25 ans en Europe. 

Avec plus de 12 000 adhérents, c’est l’une des seules ONG qui porte spécifiquement les enjeux océans et d’aménagement du littoral ! 

Les 3 thématiques majeures sont la qualité de l’eau et la santé des usagers, les déchets aquatiques, le changement climatique.

image013.jpg 

 

.....

Maison de Semences Paysannes Maralpines (MSPM) de SOL, Alternatives Agroécologiques et Solidaires

 

Le projet de Maison de Semences Paysannes Maralpines (MSPM) porté par SOL, en partenariat avec différentes associations locales, a pour objectif de réfléchir et d’agir pour la protection et la valorisation de la biodiversité cultivée et des savoir-faire associés dans les Alpes Maritimes. Il se constitue concrètement autour d'un collectif de maraichers, jardiniers, artisan-semencier, chercheuses, distributeurs, chefs-cuisiniers et consommateurs.

En parallèle de la construction et de l’animation de ce collectif, le projet prévoit deux axes de recherches-action qui permettront d’appuyer les activités de la MSPM et leur pérennité. Tout d'abord, un axe scientifique, qui propose une démarche de sélection participative des semences paysannes et aussi, un axe sociologique, qui s’intéresse aux trajectoires d'adoption des semences locales et des pratiques agroécologiques et de consommation alimentaire associées. Durant les 3 années du projet, les travaux des chercheuses impliquées et les contenus créés par le collective autour des semences paysannes fera l'objet d'une diffusion accessible au plus grand nombre. 

Projet pour la conservation des grands singes

Les grands singes sont menacés de disparaître dans un futur très proche. Les forêts tropicales sont leur seul habitat. Elles disparaissent à une vitesse alarmante. 

Gorilles, bonobos, chimpanzés et orangs-outans sont les victimes du braconnage, de la fragmentation de leur habitat, de maladies...

Le Projet pour la Conservation des Grands Singes est une association franco-ougandaise créée en 2006, par Sabrina et Jean-Michel Krief.  Chercheuse et photographe travaillant depuis plus de 20 ans en Afrique à l'étude et à la préservation des chimpanzés sauvages, Sabrina et Jean-Michel ont fondé PCGS pour contribuer à réduire les menaces qui pèsent sur les grands singes, en France et dans le monde. 

Actions pédagogiques et sensibilisation viennent appuyer les actions de terrain mises en œuvre pour agir vite et efficacement car le temps est compté pour nos plus proches cousins. 

En Ouganda, l'association est en charge du fonctionnement et de la gestion la station de terrain de Sebitoli et de l’équipe ougandaise (25 ougandais originaires des villages voisins).  Dans cette forêt tropicale très riche en espèces animales et végétales, l'équipe patrouille chaque jour pour désamorcer les pièges qui mutilent les chimpanzés et travaillent avec les populations locales pour améliorer et pacifier les relations entre la faune sauvage et les fermiers qui vivent en lisière du parc.  Trouver des solutions non violentes pour repousser les pilleurs dans le parc, réduire la pollution environnementale due aux produits phytosanitaires voilà quelques défis que PCGS doit relever pour la survie des grands singes.  

Bonobo%20preservation%20des%20grand%20si

.....

Fondation Handisport David Smetanine, pour l'insertion et l'éducation des personnes handicapées au Cameroun

Sportif de haut niveau, champion multi-médaillé notamment des Jeux Paralympiques, David Smetanine est engagé via sa fondation au Cameroun pour l’éducation et l’intégration des personnes handicapées.

La Fondation Handisport David Smétanine entend former les personnes handicapées du Cameroun : pour l’insertion et l’éducation.

L'objectif de la fondation est pluriel :

  • La constitution de pièce d’entités et de cartes de validité pour permettre à ces personnes d’être pleinement reconnu en tant que citoyen camerounais.
  • La mise en place d’une ” journée des fournitures scolaires” : avec plus de 200 enfants bénéficiaires de cette action.
  • La création d’une “Soirée de l’arbre de Noël” durant laquelle les familles les plus démunies reçoivent un panier garni avec les denrées principales. Des choses aussi simples que de la farine, du sucre ou de l’huile, mais au combien nécessaires à ces familles.
  • Le renforcement de la pratique sportive afin de permettre à ces personnes handicapées de retrouver du lien social et de l’autonomie de vie.
  • “Apprendre à nager” car c'est essentiel dans un pays dont les frontières sont bordées par l’océan Atlantique.

.....

Le Chaînon Manquant, pour réduire solidairement le gaspillage alimentaire.

 

Le Chaînon Manquant n’est pas un acteur de lutte contre le gaspillage alimentaire comme les autres : l’association, née en 2014 lors du Tournoi de Roland Garros, récupère des produits alimentaires invendus devant être consommés très rapidement, - le plus souvent dans les 24h - auprès de traiteurs en événementiel, de la restauration collective, ou des petites sandwicheries/saladeries, qui n’avaient pas, auparavant, d’autre choix que de jeter. Ces aliments frais, essentiels pour la santé, sont ensuite distribués dans les 2 heures et dans le respect de la chaine du froid à des petites structures caritatives (centres d’hébergement à la journée, haltes sociales…) jusqu’alors peu organisées pour s’approvisionner en produits frais. Une solution fort utile qui vient déjà en aide à plus de 10 000 personnes en difficulté en palliant un vrai manque dans le réseau de la lutte contre le gaspillage alimentaire.

En trois ans, 300 000 repas ont été distribués et 10 000 personnes en difficulté en ont profité. 

Photo Arnaud Camion.JPG

Social 3.0, pour soutenir les jeunes entreprises sociales qui construisent Demain. 

 
Il existe autour de nous des porteurs de projets créatifs avec des besoins réels : de réseaux, de visibilité, de compétences, de matériel, d’aide technique, et parfois simplement d’un regard extérieur.
Il y a aussi de plus en plus de personnes qui souhaitent agir pour favoriser l’émergence d’une économie positive sans savoir réellement comment elles peuvent aider et sans investir trop de temps.  
Social 3.0 est la communauté dans laquelle tous se retrouvent. C’est une communauté bienveillante qui contribue à sécuriser le démarrage des entreprises sociales.Social 3.0 intervient sur-mesure, sans contrepartie financière, auprès de chaque entrepreneur. C’est notamment auprès de la communauté que des projets comme Dream Act, Etic, LITA.co (ex 1001Pact) ou Lilo ont vu le jour. 

k

Le fonds de dotation Credit@People, pour l'empowerment des femmes en Inde

 

Fonds de dotation d’intérêt général à but non lucratif créé par Christophe Casabonne en 2009, Credit@People a pour objectif d’aider les populations en difficulté en Inde à une échelle humaine.

Credit@People identifie des groupes de femmes en milieu rural du sud de l'Inde, leur accorde des micro-crédits et en accompagne individuellement les membres depuis la réflexion jusqu’à la pérennisation de leurs micro-entreprises. Dictée par le respect et l’écoute des besoins des populations locales et soucieuse de transmettre son expérience sans imposer ses idéaux, Credit@People travaille toujours main dans la main avec des ONG locales et les salariés de Credit@People sont également tous indiens. L'objectif de Credit@People est de donner les moyens à ces femmes de s'enrichir, elle et leur famille, de se développer et de gagner en autonomie. Le micro-crédit est alors un moyen pour un micro-développement durable et non une fin !

k

Open Food Fact, pour améliorer l'alimentation et la santé de tous

 

Né en France en 2012, Open Food Facts référence aujourd'hui 550 000 produits vendus en France et 850 000 produits du monde entier. Le site et l'application Open Food Facts, le Wikipédia des produits alimentaires, permettent de comparer les produits et décrypter les étiquettes, d'afficher le Nutri-Score, le degré de transformation des aliments, les additifs, les allergènes... et l'impact environnemental arrive bientôt ! Les données sont réutilisées librement et gratuitement par plus de 100 autres applications nutritionnelles et anti-gaspillage, ainsi que par des équipes de recherche en nutrition. Faire avancer la recherche et améliorer la santé publique en scannant et photographiant des produits, c'est très motivant !

Les fonds récoltés permettent à la base de continuer à grandir en France et dans le reste du monde, à améliorer l'application pour analyser et comparer les produits plus facilement, et à multiplier les collaborations avec les chercheurs. 

openfoodfacts-logo-fr-356x300.png

k

L'ONG LES ATELIERS REZA / REZA VISUAL ACADEMY, pour que la photographie devienne un outil de changement social

 

Fort de l’expérience de son ONG Aina -  fondée en 2001 pour former de jeunes afghanes et afghans aux métiers des média audiovisuels, et aujourd'hui agence afghane indépendante - le photoreporter Reza a créé en 2009 l’association Les Ateliers Reza / Reza Visual Academy.

Convaincu du pouvoir de l’image comme vecteur de changement social, Les Ateliers Reza développent des programmes de formation au langage de l’image, destinés aux jeunes vivant dans des sociétés civiles endommagées telles que des camps de réfugiés, des bidonvilles, des banlieues de mégapoles, dans le monde entier (France, Sicile, Irak, Argentine, Mali, Nouvelle-Zélande…).


A travers la photographie, Reza leur enseigne comment l’image peut être un langage universel et leur apprend à s’informer, à s’exprimer et à communiquer. De statuts de victimes passives, ils deviennent ainsi témoins de leur environnement et acteurs de leur vie.
Ces ateliers donnent à des populations qui en ont besoin, les outils nécessaires à leur émancipation, leur permettant ainsi de contribuer à la reconstruction d’une société civile solide ainsi qu’à la restauration d’un climat pacifique.